Objectif
de la formation

La sauvegarde du patrimoine s’inscrit à la fois dans la philosophie de “conservation intégrée” prônée par le Conseil de l’Europe et dans une politique de développement durable impliquant les reconversions économique, sociale et culturelle indispensables à la survie de ce patrimoine.

Réhabiliter le bâti ancien, lui rendre une valeur d’usage liée à son époque et le restaurer imposent aussi de prendre en compte l’environnement, d’utiliser des techniques et des matériaux traditionnels ou de leur substituer des techniques nouvelles éprouvées et adéquates.

Structure
du programme

L’interdisciplinarité et la pluridisciplinarité constituent des paramètres essentiels de la formation. Le master de spécialisation conjoint est le seul, en Communauté française de Belgique, à couvrir globalement le champ de la conservation et de la restauration du patrimoine culturel immobilier et de ses spécificités.

L’intégration des savoirs disponibles au sein de toutes les institutions universitaires d’une part, et des compétences de spécialistes de disciplines particulières d’autre part, permet de faire de cette formation un pôle d’excellence.

Organisation
pratique

Le programme comporte deux années d’études (120 crédits).

L’étudiant peut être autorisé à répartir une année d’études sur deux années académiques consécutives

Les unités d'enseignement sont organisées de mi-septembre à fin avril, et les séances ont généralement lieu les mercredis après-midi, jeudis, vendredis et samedis (8h30-12h30 et 13h30-17h30).

 

 

 

 

Dernières
actualités

21ème Conférence Patrimoine

Jeudi 4 mai 2017 à 18h30
Conférence de Didier Viviers, Professeur à l’Université libre de Bruxelles.
« Patrimoines archéologiques en danger : à qui profite le crime ? »
Pour...

Lire la suite

Voir tous les articles